Hugues MARCHAL

Hugues Marchal est professeur assistant de littérature moderne française et générale à l’Université de Bâle et membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Ses travaux portent principalement sur la poésie et la poétique de 1800 à nos jours, avec un intérêt particulier pour les imaginaires du corps et le dialogue entre sciences et littérature. Il a dirigé le projet ANR Jeunes chercheurs Euterpe : la poésie scientifique en France de 1792 à 1939 (2007-2010, CNRS-Université Sorbonne-Nouvelle) et participé au projet ANR Jeunes Chercheurs HC19 : histoires croisées de la littérature et des sciences au 19e siècle (2010-2013, dir. A.-G. Weber). Outre le programme Biolographes, il s’occupe d’un volet portant sur l’étonnement poétique et scientifique au sein du projet FNS Synergia Poetik und Aesthetik des Staunens (2014-2017, univ. de Bâle et Zürich), et pilote le projet FNS Reconstruire  Delille (2015-2018, univ. de Bâle et Neuchâtel).

 

Choix de publications en rapport avec le programme « Temps biologique, temps historique »

  • La Poésie scientifique, de la gloire au déclin, (dir. avec Muriel Louâpre et Michel Pierssens), Epistémocritique, 2014,       http://www.epistemocritique.org/spip.php?rubrique74
  • Muses et ptérodactyles: la poésie de la science de Chénier à Rimbaud, (dir.), Paris, Seuil, 2013, 660 p.
  • « L’étamine du précepteur : figures du masculin dans les traités de botanique galants », in : Masculinités en révolution de Rousseau à Balzac, D. Maira et J.M. Roulin (éd.), Publications de l’Université de Saint-Etienne, coll. « Des deux sexes et autres », 2013, p. 117-133.
  • « ‘Le poète raconte et ne discute pas’: poetic and medical codes in Jean-François Sacombe’s obstetric epic, La Luciniade (1792-1815) », in : Medicine and Narration in the Eighteenth Century, S. Vasset (éd.), Oxford, SVEC, 2013:04, p. 211-228.
  •  « Chassés-croisés : la littérature au miroir des revues scientifiques », in : Poétiques scientifiques dans les revues européennes de la modernité (1900-1940), T. Collani et N. Cuny (dir.), Paris, Classiques Garnier, 2013, p.39-54.
  • « Relire « comme le graphique de ses impulsions » : poétique de la courbe de Marey à Michaux », in M. Hilsum et H. Védrine (éd.), La Relecture de l’œuvre par ses écrivains mêmes. Tome III: Se relire par l’image, Paris, Kimé, 2012, p.23-37.
  • « Physiologie et théorie littéraire », in : Paul Valéry et l’idée de littérature, W. Marx (dir.), édition électronique sur fabula.org, avril 2011,
    http://www.fabula.org/colloques/document1416.php
  • « Mutation biologique et avant-gardes littéraires », Critique, n° 709-710, juin-juillet 2006, pp. 566-579.